L’Orne au régime fibre

Aucun commentaire

Le très haut débit poursuit sa montée en puissance dans l’orne. le Conseil général lance les travaux du Plan numérique ornais (PNO) en cette fin d’année, vers dix premiers sites prioritaires et dix centraux téléphoniques. Tandis que l’opérateur orange investit en fonds propres sur Alençon et Flers.

 

L’Orne connectée, c’est l’Orne attractive. C’est pourquoi la montée en débit est une priorité pour le Conseil général” rappelle Alain Lambert, président du Conseil général. Augmenter la capacité des “tuyaux” qui transportent les informations numériques : ainsi pourraient se résumer les grandes manœuvres engagées actuellement un peu partout dans l’Orne. L’opérateur Orange, sur ses fonds propres, investit actuellement sur Alençon et prochainement Flers, deux secteurs où d’ici 2020 plus de 30 000 logements seront raccordables à la fibre optique, à des tarifs d’abonnement identiques à l’ADSL.

En parallèle, le Conseil général pilote et finance en partie deux types d’opérations, dans le cadre du Plan numérique ornais :
Des chantiers dans des zones plus rurales, pour proposer à 12 000 foyers l’accès à un débit plus fort, également d’ici 2020, le raccordement à la fibre optique de 23 sites publics et 33 zones d’activité qui ont besoin de débits plus élevés pour leurs activités (entreprises, services publics, hôpitaux, collèges, etc.) Le dernier trimestre 2014 marque une accélération dans les opérations de terrain.

Des études sont menées par ailleurs pour desservir en fibre optique les territoires des communautés de communes d’Argentan ainsi que des Payes de L’Aigle et de la Marche.

“La fibre va rendre notre entreprise plus compétitive” Les premiers travaux de montée en débit en zone rurale et de fibrage de sites stratégiques vont démarrer à la fin de l’année. “Les études d’ingénierie, assez longues sur ce type d’opération, sont en cours d’achèvement“, indique Jérôme Nury, président de la commission de l’économie et de l’aménagement du territoire au Conseil général. Début 2015, dix premiers chantiers reliant dix centraux à dix sous-répartiteurs du Département, vont permettre de proposer un débit amélioré à 1600 abonnés, répartis sur une trentaine de communes concernées. “Ces opérations seront achevées au plus tard en mai 2015.

Dans le même temps, dix premiers sites stratégiques vont être fibrés d’ici le printemps 2015 dont cinq zones d’activités. ” Les entreprises ont des besoins en services numériques. L’attractivité de l’Orne se joue aussi sur ce terrain“, appuie Alain Lambert.
À Saint-Symphorien-des-Bruyères, près de L’Aigle, la PME Frénéhard et Michaux (spécialisée dans la fabrication de gouttières, garde-corps) pourra ainsi se raccorder à la fibre dans les prochains mois. “Un vrai plus pour nous qui sommes en pleine croissance externe“, apprécie le directeur général Philippe Van Hoorne. Son groupe (300 salariés, 50 M€ de chiffre d’affaires) a regroupé tous ses services sur le même site mais travaille aussi à distance avec des filiales (France et Allemagne) et ses commerciaux. “Nous avons besoin d’échanger des fichiers, de faire de la visio-conférence, d’accéder à des serveurs… La fibre va nous rendre plus compétitifs.

Une avance sur beaucoup de voisins. Alençon et Flers ont également engagé leur passage au régime fibre, sous l’impulsion d’Orange. “Nous partageons l’ambition des pouvoirs publics d’accélérer la diffusion du très haut débit dans l’Orne“, assure Jean-Paul Portron, directeur Orange Normandie – Centre.

L’opérateur investit sur ses fonds propres. À raison d’un peu plus de 1 000 € par logement raccordable, il s’est engagé dans un programme ambitieux : 22 000 logements sur l’agglomération alençonnaise et 9 500 logements à Flers d’ici 2020. Sans compter la couverture 4G (opérationnelle depuis fin 2013 sur Alençon et 20 communes limitrophes) et la “H+”, technologie qui booste la 3G, disponible sur l’ensemble du Département à de rares exceptions près. “Ici, la complémentarité entre les acteurs est très efficace“, note au passage Marc Maouche, délégué régional Orange Basse-Normandie, en observateur avisé. “L’Orne est en avance par rapport à beaucoup de ses voisins et même par rapport à des grandes villes comme Chartres, Évreux, Blois ou Dreux.