Vous êtes un particulier

Le Plan numérique ornais (PNO) prévoit un déploiement progressif du Très Haut Débit. Fibre optique, ADSL par le cuivre, Boucle Locale Radio, Wimax, satellite… Pour faire monter en débit l’ensemble du territoire, plusieurs technologies seront mises en œuvre, selon les besoins réels, les infrastructures déjà existantes et la configuration géographique des territoires.

Phase 1 : 2014 – 2020

La première phase du Plan numérique ornais prévoit que 109 sous-répartiteurs Orange soient fibrés d’ici 2017. Ceux-ci permettront d’apporter un débit de plus de 2 Mbit/s, à environ 30 000 habitants qui en sont aujourd’hui privés.

A horizon 2020, 36 % des foyers ornais seront directement branchés à la fibre optique. Il s’agit des territoires urbains d’Alençon, Argentan, Flers et L’Aigle. Deux programmes sont en cours avec Orange pour Flers et l’agglomération d’Alençon. De son côté, le Conseil général de l’Orne va investir pour une desserte en fibre optique des communautés de communes de L’Aigle et d’Argentan. Coût estimé : 20 M€.

Des aides à l’équipement pour les particuliers en attendant la fibre optique

Parce qu’ils sont trop éloignés des centraux et des sous-répartiteurs téléphoniques, certains Ornais n’auront pas accès à la fibre optique (donc au Très Haut Débit) d’ici 2020. Ils peuvent dès à présent obtenir un haut débit de qualité par les ondes (boucle locale radio, satellite, WiMAX).

Dans le cadre du Plan numérique ornais (PNO), le Conseil général vient de mettre en place une politique d’aides à destination des particuliers pour prendre en charge les frais d’accès à Internet dans les territoires où le réseau cuivré ne permet pas l’ADSL.

L’aide départementale permet de prendre en charge partiellement les frais d’installation aux technologies satellitaires, WiMAX et boucles locales radio. Elle est plafonnée à 450 ou 150 € selon que les bénéficiaires achètent ou non le kit de connexion. Cette politique d’aide a pour but d’assurer de manière transitoire l’accès de tous à des débits satisfaisants par des solutions non filaires.

Le remplacement d’équipements déjà subventionnés par le Département mais devenus obsolètes (dû au changement de satellite) est éligible. Les paraboles et autres matériels démontés peuvent être recyclés dans les déchetteries.

Contact : Conseil départemental de l’Orne – Mission aménagement numérique du territoire : 02 33 81 60 00 – poste 1767 et 1768.

Phase 2 : après 2020

Un réseau de collecte neutre et mutualisé (réseau de collecte départemental) pourrait être réalisé après 2020.

Ce réseau permettrait de

  • raccorder en très haut débit l’ensemble des 115 sites publics et des 80 ZA ;
  • collecter les territoires équipés en fibre à l’habitant ;
  • interconnecter l’Orne aux réseaux publics et privés environnants.

Cette action serait complétée progressivement au-delà de 2020 par d’autres projets pour atteindre 75% des foyers raccordables à la fibre à horizon 2030.

Au-delà de ce programme relatif aux infrastructures de télécommunications, les services numériques font déjà l’objet d’investissements de la part du Département : dématérialisation et mise en ligne des procédures sur www.orne.fr, création de télécentres, développement de services numériques innovants… Ces efforts seront poursuivis dans le cadre du nouveau plan.

L’internet pour les particuliers

Avant de s’abonner avec un opérateur, y a-t-il des démarches à faire ?

C’est notamment avant de s’abonner au satellite ou au WIMAX qu’il convient de vérifier si un projet public n’est pas en cours sur votre commune. Se renseigner en mairie.

Comment puis-je connaître la longueur de ma ligne ?

Soit en allant sur le site www.degrouptest.com , soit en appelant la Mission PNO.

Comment se fait-il que je ne sois pas éligible à l’Internet haut débit (par le téléphone) ? Je ne peux même pas m’acheter une box pour avoir le triple play !

Votre ligne téléphonique ne doit pas dépasser une longueur de 4,5 km. Sinon, elle ne permet pas l’acheminement de ces services depuis votre central jusqu’à votre domicile. France Télécom et le département travaillent au raccourcissement des lignes téléphoniques pour gagner en vitesse de transmission des données et donc en accessibilité aux services proposés par les opérateurs.

Je ne sais pas de quel débit j’ai besoin. A qui puis-je m’adresser pour choisir le bon opérateur ?

Les opérateurs sont à votre disposition pour vous proposer des services. C’est à vous de comparer leurs offres en fonction de vos besoins et de vos moyens financiers. Le département n’a pas vocation à orienter les particuliers vers tel ou tel opérateur. Il intervient pour vous indiquer à quelle technologie vous êtes éligible : ADSL, WIMAX, BLR ou Satellite.

Je sais que la fibre passe non loin de chez moi. Pourrais-je y avoir accès ?

Le réseau le plus souvent déployé dans l’Orne est celui de France Télécom. Cet opérateur privé s’est engagé à apporter la fibre à domicile aux habitants de la Communauté Urbaine d’Alençon et à ceux de la ville de Flers. Ailleurs, en absence d’initiative privée, les collectivités se doivent d’investir afin de déployer des solutions adaptées aux usages des Ornais (fibre optique ou autres technologies).

L’Orne est un département qui innove. Pourquoi ne pas apporter la fibre à tous les habitants ?

Parce que cela coûterait 287 millions d’euros ! A titre de comparaison, le budget total du département s’élève à 364 millions d’euros par an pour assurer ses différentes missions : le versement du RSA pour 7 800 ménages, le versement des aides aux personnes âgées, l’entretien et la construction de routes, de ponts, le transport des écoliers, la gestion des collèges, etc…

Puis-je bénéficier d’aides financières pour m’équiper ?

Oui. Le département participe à vos frais d’équipement et d’installation, que vous choisissiez le WiMAX, la BLR ou le satellite – voir question 1 Internet par les ondes radio.

Quand aurai-je la fibre ?

Reformulons la question : de quel débit ai-je besoin aujourd’hui ? Pour répondre en détail, la Mission PNO du département se tient à votre disposition. Un bouquet de technologies existe dans l’Orne, dont une des fleurs pourrait vous convenir.

Quelle est la meilleure façon de se connecter à Internet aujourd’hui ?

C’est le FTTH : Fiber To The Home. Traduction : fibre à l’habitant. La fibre optique permet en effet les meilleurs débits, sans contraintes de distance et de volumes de données.

Toutefois, son déploiement nécessite des investissements importants de la part des opérateurs et des collectivités, surtout en milieu rural. C’est pourquoi il faut faire preuve de patience.

Si ma ligne est trop longue, quelles sont les autres moyens d’accès à Internet ?

Si vous n’êtes pas éligible à l’Internet par le téléphone, il existe des technologies radio efficaces :

  • Le WIMAX : l’Orne dispose d’un réseau qui permet des débits allant jusqu’à 4Mbit/s. Pour connaître votre éligibilité, contacter le 09 73 01 10 00 (opérateur Ozone).
  • La boucle locale radio percheronne (BLR) : le Perche bénéficie d’un réseau local qui permet des débits allant jusqu’à 6 Mbit/s, géré par l’opérateur R’LAN. Vérifier votre éligibilité au 02 43 82 97 82.
  • Le satellite : cette technologie, en théorie disponible sur l’ensemble du territoire, permet des débits jusqu’à 20 Mbit/s théoriques – voir les questions posées plus loin.

 

66778dc29091b24c786a6db41dbed51cppppppp