Vous êtes une entreprise

Le Plan numérique ornais (PNO) prévoit un déploiement progressif du Très Haut Débit. Fibre optique, ADSL par le cuivre, Boucle Locale Radio, WiMAX, satellite… Pour faire monter en débit l’ensemble du territoire, plusieurs technologies seront mises en œuvre, selon les besoins réels, les infrastructures déjà existantes et la configuration géographique des territoires.

Phase 1 : 2014 – 2020

La première phase du PNO prévoit de raccorder d’ici 2020, 80 zones d’activité économique présentes sur le territoire au Très Haut Débit, cibles prioritaires pour le Département de l’Orne.

31 zones d’activités bénéficient actuellement d’une offre attractive. Les 49 zones restantes seront raccordées au Très Haut Débit d’ici 2020. Le déploiement se fera progressivement.

Toute demande émanant d’une entreprise sera également examinée (exemple : pas d’accès ou accès insuffisant à l’ADSL, entreprise hors zone d’activités, isolée…).

Des aides à l’équipement pour les entreprises en attendant la fibre optique

Parce qu’elles sont trop éloignées des centraux et des sous-répartiteurs téléphoniques, certaines entreprises ornaises n’auront pas accès à la fibre optique (donc au Très Haut Débit) d’ici 2020. Elles peuvent dès à présent obtenir un haut débit de qualité par les ondes (boucle locale radio, satellite, WiMAX).

Dans le cadre du PNO, le Conseil général vient de mettre en place une politique d’aides à destination des entreprises pour prendre en charge les frais d’accès à Internet dans les territoires où le réseau cuivré ne permet pas l’ADSL.

Aides en faveur des entreprises hors réseau filaire

Dans l’attente de la mise en place de la montée en débit et de la boucle locale très haut débit, le Conseil général va prendre en charge partiellement les frais d’installation aux technologies satellitaires, Wimax et boucles locales radio. L’aide départementale est plafonnée à 450 ou 150 € selon que les bénéficiaires achètent ou non le kit de connexion. Cette politique d’aides a pour but d’assurer de manière transitoire l’accès de tous à des débits satisfaisants par des solutions non filaires.

Le remplacement d’équipements déjà subventionnés par le Département mais devenus obsolètes (dû au changement de satellite) est éligible. Les paraboles et autres matériels démontés peuvent être recyclés dans les déchetteries.

Aides en faveur des entreprises pour le réseau filaire haut débit et très haut débit

Le Conseil général prend également en charge une partie des travaux liés à l’accès à l’ADSL pour les entreprises qui ne bénéficieront pas, à court terme, des actions prévues dans le cadre du Plan numérique ornais (entreprises non prioritaires pour des travaux de montée en débit ou de plaques FTTH). Le Conseil général propose donc une subvention d’équipement à hauteur de 30% d’une dépense plafonnée à 50 000 € HT, soit 15 000 € de subvention maximum. Sont bénéficiaires les petites, moyennes et grandes entreprises ainsi que les artisans et les commerçants.

Contact : Conseil départemental de l’Orne
Mission aménagement numérique du territoire : 02 33 81 60 00 – poste 1767 et 1768.

Phase 2 : après 2020

Un réseau de collecte neutre et mutualisé (réseau de collecte départemental) pourrait être réalisé après 2020. Ce réseau permettrait de :

  • raccorder en très haut débit l’ensemble des 115 sites publics et des 80 ZA ;
  • collecter les territoires équipés en fibre à l’habitant ;
  • interconnecter l’Orne aux réseaux publics et privés environnants.

Cette action serait complétée progressivement au-delà de 2020 par d’autres projets pour atteindre 75% des foyers raccordables à la fibre à horizon 2030.

Au-delà de ce programme relatif aux infrastructures de télécommunications, les services numériques font déjà l’objet d’investissements de la part du Département : dématérialisation et mise en ligne des procédures sur www.orne.fr, création de télécentres, développement de services numériques innovants… Ces efforts seront poursuivis dans le cadre du nouveau plan.

L’internet pour les entreprises

Aurai-je accès aux offres de plusieurs opérateurs ?

La réponse est sur le site  www.degrouptest.com. La concurrence s’exprime inégalement dans l’Orne. Les opérateurs sont davantage attirés par les villes que par les campagnes. C’est pourquoi, à chaque investissement consenti, le département de l’Orne tient à préparer l’arrivée de concurrents dans les infrastructures réalisées.

J’ai entendu parler du télétravail via Internet. En quoi mon entreprise pourrait-elle être concernée ?

Le télétravail permet à des salariés de travailler à distance pour leur entreprise, soit de chez eux s’ils ont la puissance de débit suffisante, soit dans un centre de télétravail équipé de haut débit voire de très haut débit avec toutes les conditions souhaitables de sécurisation des données (8 sites ouverts dans l’Orne).

Facteur d’optimisation de la performance, il peut être mis en place à temps plein ou pour une partie du temps du salarié. C’est aussi un moyen de mobiliser des compétences spécifiques présentes sur d’autres territoires. Deux sites Internet sont à votre disposition : Le télétravail dans l’Orne et la CCI d’Alençon

 

Mon entreprise peut-elle bénéficier d’aides financières ?

Dans le cadre du Plan numérique ornais (PNO), le département vient de mettre en place une politique à destination des entreprises pour prendre en charge une partie des frais lorsque la qualité du réseau en cuivre est insuffisante.

Aides en faveur des entreprises hors réseau filaire

Dans l’attente de la mise en place de la montée en débit et de la boucle locale très haut débit, le département va prendre en charge partiellement les frais d’installation aux technologies satellitaires, Wimax et via les boucles locales radio (type R’Lan). L’aide est plafonnée à 450 ou 150 € selon que les bénéficiaires achètent ou non le kit de connexion. Cette politique d’aides a pour but d’assurer de manière transitoire l’accès de tous à des débits satisfaisants par des solutions non filaires. Le remplacement d’équipements déjà subventionnés par le département mais devenus obsolètes (dû au changement de satellite) est éligible. Les paraboles et autres matériels démontés peuvent être recyclés dans les déchetteries.

Aides en faveur des entreprises pour le réseau filaire haut débit et très haut débit

Le département a également décidé de prendre en charge une partie des travaux liés à l’accès à l’ADSL pour les entreprises qui ne bénéficieront pas, à court terme, des actions prévues dans le cadre du Plan numérique ornais. Le département propose donc une subvention d’équipement à hauteur de 30% d’une dépense plafonnée à 50 000 € HT, soit 15 000 € de subvention maximum. Sont bénéficiaires les petites, moyennes et grandes entreprises ainsi que les artisans et les commerçants.

Pourquoi les offres de services aux professionnels sont-elles plus chères ?

Les professionnels ont besoin, selon leur activité, d’un débit supérieur et d’une meilleure qualité de service (débits symétriques et garantis, temps d’intervention et de rétablissement en cas de panne…). L’offre tarifaire est donc adaptée à leur cas, en lien avec les offres professionnelles des opérateurs.

Que prévoit le Plan numérique ornais pour les entreprises ?

Il prévoit le raccordement des zones d’activités au très haut débit et un examen spécifique de chaque demande émanant d’une entreprise. Exemple : pas d’accès ou accès insuffisant à l’ADSL, entreprise hors zone d’activités, isolée…

Que signifie « frais d’accès » ? S’agit-il de matériels, de travaux de génie civil ou d’abonnements ?

Les frais d’accès correspondent aux coûts de construction de la portion de fibre optique et de son génie civil entre l’entrée de la zone d’activité (ou point de concentration le plus proche en cas d’entreprise isolée), et le local technique de l’entreprise.

Quelles sont les modalités de raccordement de mon entreprise au très haut débit ?

Si votre entreprise se situe dans une zone dite CE2O

(qui permet aux opérateurs d’accéder aux offres de gros d’Orange), alors elle a déjà accès à une offre très haut débit régulée par l’ARCEP. Le Plan numérique ornais n’intervient pas dans ce cas (14 communes concernées au 1er juin 2013 : Alençon, Argentan, Caligny, Damigny, Domfront, Flers, L’Aigle, La Chapelle-d’Andaine, La Ferrière-Bochard, La Ferté-Macé, Mortagne-au-Perche, Sées, Vimoutiers.

Si votre entreprise n’est pas en zone CE2O

le Plan numérique ornais prévoit une intervention pour vous raccorder au très haut débit. Toutefois, en fonction de votre localisation et de votre distance aux équipements de télécommunications, il s’agira d’amener soit la fibre optique, soit un faisceau hertzien (très haut débit radio) jusqu’à votre entreprise. Le coût estimé du raccordement orientera ce choix.

Y a-t-il un organisme en particulier auquel je puisse m’adresser pour être conseillé ?

L’Echangeur, centre de formations et de ressources sur les Technologies de l’Information et de la Communication (T.I.C.) basé à Alençon a pour objectif de permettre aux entreprises, aux collectivités, aux diverses institutions et aux professions libérales de se familiariser avec les technologies, d’en suivre (voire d’anticiper) les évolutions et d’en identifier l’impact au niveau de leurs activités :  www.echangeurbn.com

a25ed2bb1ab6c22dcb0d0796356b9c61PPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP